Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 25 sur un total de 50

Bilan hydrique

Mis à jour le 13/04/2021
Définition
Sens technique

Relation entre les flux d'eau entrants (par exemple, des précipitations, des ruissellements, des remontées capillaires) et sortants (par exemple par transpiration ou évaporation) d'un système considéré sur un intervalle de temps donné, qui donne la variation du stock d'eau. Le bilan hydrique permet de connaitre l'état de la réserve en eau du sol, potentiellement utilisable pour différents usages …

Source
d'après INRAe et Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Agriculture biologique

Mis à jour le 13/10/2021
Définition
Sens commun

Un Label. Méthode de production agricole excluant le recours aux produits chimiques de synthèse utilisés par l’agriculture industrielle et intensive. Les agriculteurs labellisés « bio » sont regroupés en fédérations avec des cahiers des charges à respecter. Ces derniers comprennent en général l’utilisation d’engrais d’origine naturelle, l’interdiction d’intrants d’origine chimique, la rotation des cultures et des élevages peu intensifs de manière à préserver les sols.

Source
d'après la Cité de l'agriculture

Agroécologie

Mis à jour le 28/04/2021
Définition
Sens technique

Démarche scientifique attentive aux phénomènes biologiques qui combine développement agricole et protection/régénération de l’environnement naturel. Elle est à la base d’un système global de gestion d’une agriculture multifonctionnelle et durable, qui valorise les agro-écosystèmes, optimise la production et minimise les intrants.

Des systèmes de production agricole valorisant la diversité biologique et les processus naturels (cycles de l’azote, du carbone, de l’eau, équilibres biologiques entre organismes ravageurs et auxiliaires des cultures…). L’agroécologie se développe dans le champ scientifique comme une approche intégrant les concepts et méthodes d’une diversité de disciplines dont l’agronomie, l’écologie, l’économie, la sociologie.

 

Source
d'après Ministère de l'agriculture et l'INRAe

Géodiversité

Mis à jour le 09/11/2021
Définition
Sens technique

Ensemble des éléments des sous-sols, sols et paysages qui, assemblés les uns aux autres, constituent des systèmes organisés, issus de processus géologiques (SHARPLES, 1995). Cela concerne autant les phénomènes passés de la Terre (traces de vie, d'écosystèmes et d'environnements), observables dans les sous-sols, sols et paysages, que les phénomènes courants actuels (biologiques, climatiques, atmosphériques) qui agissent sur ces mêmes sous-sols, sols et paysages (EBERHARD, 1997).

Source
d'après l'INPN
Sens réglementaire

Diversité géologique, géomorphologique, hydrologique et pédologique ainsi que l'ensemble des processus dynamiques qui les régissent, y compris dans leurs interactions avec la faune, la flore et le climat. L'article L110-1 du Code de l'environnement modifié par la loi n° 2021-85 du 29 janvier 2021 visant à définir et protéger le patrimoine sensoriel des campagnes françaises.

Source
d'après code de l'environnement

Réserve utile (RU)

Mis à jour le 08/10/2021
Définition
Sens commun

Quantité d'eau que le sol peut contenir et restituer de manière immédiate aux racines des plantes. Elle est exprimée en millimètres (mm).

 

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et OFB
Sens technique

La réserve utile (RU) correspond à la fraction de la réserve en eau du sol qui est exploitable par la plante, c'est-à-dire la fraction accessible par les racines et absorbable par leur succion. Elle est exprimée en millimètres (mm).

En Science du Sol, la RU est estimée localement grâce à des mesures de laboratoire, des suivis de terrain, des calculs par fonctions de pédotransfert, et spatialement par des approches dites de Digital Soil Mapping (DSM - cartographie numérique des sols) utilisant des informations de différentes natures (bases de données sol, images satellitaires...).

Source
d'après INRAe

Service public d'eau et d'assainissement (SPEA)

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens technique

Service public de la responsabilité des communes qui a pour mission d'acheminer l'eau potable jusqu'au robinet du consommateur puis de collecter et de traiter les eaux usées et les eaux pluviales avant leur retour au milieu naturel. Les 30 000 services publics d'eau et d'assainissement français sont également en charge des relations avec le consommateur : informations, gestion des demandes, facturation... Le service « eau potable » comprend le prélèvement d'eau dans le milieu naturel, sa potabilisation et sa distribution.

Service public de la responsabilité des communes qui a pour mission d…

Source
d'après Ministère en charge de l'environnement, Ministère en charge de la santé et AFB

Réseau de distribution d'eau potable

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens commun

Partie du système d'alimentation en eau comprenant les conduites, réservoirs de réseau, les stations de pompage et autres équipements grâce auxquels l'eau est fournie aux usagers. Cette partie commence à la sortie des installations de production d'eau potable et se termine au point de livraison de l'eau à l'usager. Elle ne comprend pas les conduites et acccessoires privés des immeubles qui amènent l'eau aux points de consommation.

Source
d'après Ministère en charge de l'environnement, Ministère en charge de la santé et AFB

Adduction d'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble des techniques permettant de conduire les eaux de leur source jusqu'aux installations de traitement puis de distribution.

Source
d'après Larousse et OIEau

Adoucissement de l'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Technique visant à éliminer les minéraux à l'origine de la dureté de l'eau, en particulier le calcium et le magnésium.

Source
d'après OIEau
Sens technique

Technique consistant à échanger les ions calcium et magnésium, peu solubles et qui réagiraient avec les carbonates de l'eau pour former du calcaire, contre les ions sodium qui sont parfaitement solubles dans l'eau. Cette opération est nommée "échange ionique".

Source
d'après UAE

Aération de l'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Mise en contact d'eau et d'air afin d'éliminer de l'eau certains gaz dissous (notamment responsables de mauvaises odeurs) et d'y introduire du dioxygène permettant d'oxyder certains composés tels que le fer et le manganèse (afin de prévenir la corrosion).

Source
d'après OMS

Agressivité de l'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Qualification d'une eau lorsqu'elle a la capacité de dissoudre le tartre et le calcaire. L'agressivité d'une eau participe à la corrosion des canalisations et équipements métalliques. Elle peut entrainer la dissolution des métaux (nickel, fer, cuivre, plomb, cadmium...) et en cela provoquer des risques sanitaires.

Source
d'après ARS Grand Est

Boue biologique

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Sédiments résiduaires issus de traitement d'épuration biologique principalement composées de corps et de sécrétions bactériennes.

Source
d'après OIEau

Château d'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Ouvrage comportant un réservoir surélevé de grande capacité utilisé pour stocker l'eau potable, puis la distribuer par gravité.

Source
d'après OIEau

Décarbonatation

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Action visant à éliminer une partie du calcium et du magnésium d'une eau afin d'obtenir un compromis entre le bon équilibre minéral de l'eau et le niveau optimum de dureté.

Source
d'après Ifremer et Conseil général de Seine-et-Marne

Déferrisation

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Action visant à éliminer tout ou partie du fer et de ses dérivés des eaux.

Source
d'après OIEau

Defluoration

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Action visant à éliminer le surplus de fluor présent dans une eau, afin d'atteindre une concentration n'exposant pas à des risques sanitaires dentaire ou osseux.

Source
d'après Agence belge de développement

Déminéralisation

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Action visant à éliminer les minéraux et les sels contenus dans l'eau, afin de produire de l'eau déminéralisée.

Source
d'après Lenntech

Dénitratation

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Action visant à éliminer les nitrates par filtration à travers une résine échangeuse d'ions.

Source
d'après Conseil général de Seine-et-Marne

Eau embouteillée

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Eau regroupant les eaux de sources et les eaux minérales, chacune ayant des exigences réglementaires spécifiques définies dans le Code de la santé publique.

Source
d'après Agence régionale de santé de Bretagne

Economie de l'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Branche de l'économie qui traite d'un point de vue théorique des relations entre les sociétés humaines et l'eau, notamment dans le cadre des politiques économiques relatives à l'eau, tant sur sa consommation que son utilisation et sa tarification.

Source
d'après Ministère chargé de l'écologie

Equipement hydraulique

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Matériel ou infrastructure servant au prélèvement, stockage, traitement, distribution ou transfert d'eau.

Source
d'après OEHC

Filière de traitement

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Suite organisée de procédés pour le traitement des eaux destinées à la consommation humaine.

Source
d'après OIEau

Filtration de l'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Procédé consistant à faire passer l'eau à travers un lit de matériau filtrant afin d'en améliorer sa qualité.

Source
d'après OIEau
Sens technique

Action permettant d'éliminer d'un fluide des particules solides en suspension (en fonction de leur granulométrie). La filtration, gravitaire ou sous pression, peut s'effectuer à travers une paroi poreuse (tamis, membrane) ou à travers un matériau granulaire (sable, anthracite, graviers et autres matériaux utilisés dans la biofiltration). Selon la taille des particules retenues ou des pores du dispositif, on distingue le tamisage (0,15-2,5 mm), le micro-tamisage (25-150 µm), la microfiltration (1-100 µm), l'ultrafiltration (1 - 0,1 µm) ou la nanofiltration (10 - 100 nm).

Source
d'après SIAAP et OIEau