Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 24 sur un total de 24

Zone de rejet végétalisée (ZRV)

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Espace aménagé entre la station de traitement des eaux usées et le milieu récepteur des rejets des eaux usées traitées (il ne fait pas partie de la station de traitement des eaux usées). Les zones de rejet végétalisées (ZRV) se caractérisent par l'utilisation des végétaux (le plus souvent aquatiques mais éventuellement aussi terrestres) et leur implantation, à proximité de la station d'épuration, dans l'espace restant disponible après la construction de cette dernière. La ZRV n'est pas une zone humide dans la mesure où il n'y a pas de « présence prolongée d'eau d…

Source
d'après AFB et Irstea

Compensation écologique

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble d'actions en faveur de l'environnement permettant de contrebalancer les dommages, causés par la réalisation d'un projet, qui n'ont pu être évités ou limités. La compensation écologique peut consister en la protection d'espaces naturels, la restauration, la valorisation ou la gestion dans la durée d'habitats naturels.

Source
d'après CELF

Génie de l'environnement

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble des connaissances scientifiques, techniques et pratiques permettant de comprendre et d'améliorer les interactions entre les êtres humains et les milieux naturels.

Source
d'après CELF

Génie écologique

Mis à jour le 02/04/2019
Définition
Sens commun

Conduite de projets qui, dans sa mise en oeuvre et son suivi, applique les principes du génie écologique et favorise la résilience des écosystèmes. Le génie écologique permet notamment la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés et l'optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes.

Source
d'après Centre de ressources Génie écologique

Ingénierie écologique

Mis à jour le 02/04/2019
Définition
Sens commun

Ensemble des connaissances scientifiques, des techniques et des pratiques qui prend en compte les mécanismes écologiques, appliqué à la gestion de ressources, à la conception et à la réalisation d’aménagements ou d’équipements, et qui est propre à assurer la protection de l’environnement.

Source
d'après Centre de ressources Génie écologique

Résilience

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Capacité d'un écosystème à résister et à survivre à des altérations ou à des perturbations affectant sa structure ou son fonctionnement, et à trouver, à terme, un nouvel équilibre.

Source
d'après CELF

Arasement d’ouvrage

Mis à jour le 27/07/2020
Définition
Sens commun

Action de démanteler et détruire un obstacle à la continuité écologique (biologique et sédimentaire) d’un cours d’eau. Par exemple un seuil ou un barrage, édifié sur les cours d’eau.

Source
d'après Jura Natura Services

Érosion régressive

Mis à jour le 28/04/2021
Définition
Sens technique

Phénomène d’érosion qui se propage de l’aval vers l’amont d’un cours d’eau : dans le cas d’un déficit sédimentaire sur un tronçon aval, le cours d’eau, pour retrouver sa pente d’équilibre, va prélever en amont les sédiments nécessaires. Cette dynamique de rééquilibrage, souvent causée par la rectification du cours d’eau ou l’extraction trop importante de granulats dans son lit, se poursuit tant que le cours d’eau n’a pas retrouvé une pente d'équilibre, et peut provoquer un phénomène d‘incision. S'oppose à l'érosion progressive.

Source
d'après Jura Natura Services

Mesures naturelles de rétention d’eau (MNRE)

Mis à jour le 14/09/2020
Définition
Sens commun

Les MNRE sont des modifications directes des écosystèmes, ou des changements et adaptations de pratiques ayant pour effet d’augmenter la rétention d’eau dans un bassin versant en améliorant et restaurant la capacité de rétention d’eau des sols, des écosystèmes aquatiques et des aquifères. Les mesures sont mobilisables de manière combinée dans un bassin versant, et peuvent contribuer simultanément à de nombreux objectifs :

-Prévenir les risques d’inondation ;

-Réduire les déficits quantitatifs ;

-Contribuer à améliorer la qualité des eaux ;

-Restaurer des habitats aquatiques et humides ;

-Modifier les pratiques agricoles et sylvicoles.

Elles constituent pour un certain nombre d'entre elles des solutions fondées sur la nature (SfN).

Source
d'après OFB, OIEau

Ecosystème

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble des êtres vivants (la biocénose), des éléments non vivants et des conditions climatiques et géologiques (le biotope) qui sont liés et interagissent entre eux et qui constitue une unité fonctionnelle de base en écologie. L'écosystème d'un milieu aquatique est décrit généralement par : les êtres vivants qui en font partie, la nature du lit et des berges, les caractéristiques du bassin versant, le régime hydraulique, et la physico-chimie de l'eau.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Restauration

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Action consistant à favoriser le retour à l'état antérieur d'un écosystème dégradé par abandon ou contrôle raisonné de l'action anthropique.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Association Française de Normalisation (AFNOR)

Mis à jour le 10/10/2019
Définition
Sens commun

L'Association Française de Normalisation est une association régie par la loi de 1901, reconnue d'utilité publique, composée de près de 2 500 entreprises adhérentes. Sa mission est d'animer et de coordonner le processus d'élaboration des normes et de promouvoir leur application. L'AFNOR est le noyau central du système français de normalisation.

Source
d'après l'Organisation internationale de normalisation

Amphibien

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Animal vertébré qui a la particularité de commencer sa vie dans l'eau. A la naissance, un amphibien respire par ses branchies, comme un poisson. Devenu adulte, il est désormais doté de poumons par lesquels il peut respirer l'air librement, mais il continue d'absorber l'essentiel de l'oxygène dont il a besoin par la peau.

Source
d'après OAFS

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE)

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Document cadre élaboré dans chaque région métropolitaine, par le Conseil régional et le préfet de région, en association avec les acteurs locaux concernés, déclinant localement la TVB. Le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) a pour objectif d'identifier les réservoirs de biodiversité et les corridors écologiques qui les relient. Il comprend un plan d'actions permettant de préserver et de remettre en bon état les continuités écologiques identifiées tout en prenant en compte les enjeux d'aménagement du…

Source
d’après OIEau

Insecte aquatique

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Animal invertébré articulé qui a la particularité de respirer par des trachées. Certains insectes sont devenus aquatiques (ils représentent 3 % des insectes) mais ont conservé cette respiration aérienne.

Source
d'après INRA

Mammifère aquatique

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble d'animaux vertébrés aquatiques qui ont la particularité d'être vivipares : la femelle laisse grossir dans son ventre le ou les petits qui en sortiront vivants. Les différents mammifères marins qui peuplent les océans (les cétacés), ainsi que diverses espèces d'eau douce, comme la loutre européenne, sont des mammifères aquatiques. Leur mode de fonctionnement dépend de l'écosystème aquatique dans lequel ils évoluent.

Source
d’après Agence de l'eau Loire-Bretagne

Fragmentation des cours d'eau

Mis à jour le 10/10/2019
Définition
Sens technique

Morcellement d'un cours d'eau en plusieurs fragments, dû à des obstacles naturels ou artificiels (tels que des barrages, des seuils, des digues, etc.), qui peut entraîner une rupture de la continuité écologique et empêcher la libre circulation des espèces ou le bon déroulement du transport des sédiments.

Source
d’après AFB et OIEau

Biocénose

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Ensemble des organismes vivants (animaux et végétaux dont microorganismes) qui occupent un écosystème donné. Ce groupement d'êtres vivants est caractérisé par une composition spécifique déterminée et par l'existence de phénomènes d'interdépendance. Il occupe un espace que l'on appelle biotope et constitue avec lui l'écosystème. Une biocénose se modifie au cours du temps (phase pionnière, phase intermédiaire et phase d'équilibre).

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Poisson migrateur

Mis à jour le 17/04/2019
Définition
Sens commun

Poisson qui se déplace périodiquement entre sa zone de reproduction et ses zones de développement. Certaines espèces vivent alternativement en eau douce et en eau de mer (poisson amphihalin), on les appelle « grands migrateurs ».

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Alose

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Espèce piscicole appartenant à la famille des Clupéidés (comme la sardine et le hareng). Les aloses font partie des espèces anadromes (c'est-à-dire qui remontent les cours d'eau pour se reproduire dans la partie moyenne des fleuves). En tant que telles, leurs populations ont payé un lourd tribut aux aménagements des cours d'eau (barrages sans dispositifs de franchissement, extraction de graviers modifiant les frayères...). Leur niveau de présence constitue donc un bon indicateur de l'état d'aménagement d'une rivière. Deux espèces d'aloses sont présentes dans les eaux françaises : la grande alose (Alosa alosa), l'alose feinte (Alosa fallax).

Source
d'après Ifremer

Continuité écologique

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Libre circulation des espèces et le bon déroulement du transport des sédiments tout au long d'un cours d'eau.

Source
d’après Agence de l’eau Loire-Bretagne et OIEau
Sens technique

Libre circulation des organismes vivants et leur accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri, le bon déroulement du transport naturel des sédiments ainsi que le bon fonctionnement des réservoirs biologiques (connexions, notamment latérales, et conditions hydrologiques favorables).

Source
d'après AFB
Sens réglementaire

D'après le Code de l'environnement, "la continuité écologique des cours d'eau se définit par la libre circulation des espèces biologiques et par le bon déroulement du transport naturel des sédiments".

Source
d’après Ministère chargé de l’environnement