Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 6 sur un total de 6

Réhabilitation paysagère

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Réaménagement d'une zone artificialisée, possiblement à l'état de friche, afin de la rendre praticable et attractive pour les riverains tout en l'intégrant dans le paysage.

Source
d'après ONF

Restauration de nappe

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Intervention corrective visant à améliorer la qualité des eaux d'une nappe souterraine.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement

Etrépage

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens commun

Technique de restauration écologique d'un sol consistant à en prélever une couche superficielle pour réduire sa teneur en matières organiques et favoriser ainsi l'installation d'espèces pionnières, végétales ou animales. L'étrépage est une technique appliquée particulièrement à des milieux pauvres en nutriments, tels que les pelouses naturelles et les landes. L'étrépage se distingue du décapage, qui est pratiqué plus profondément et à des fins de dépollution.

Source
d'après CELF

Restauration

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Action consistant à favoriser le retour à l'état antérieur d'un écosystème dégradé par abandon ou contrôle raisonné de l'action anthropique.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Renaturation d'un milieu

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens commun

Intervention visant à réhabiliter un milieu plus ou moins artificialisé vers un état proche de son état naturel d'origine. La renaturation se fixe comme objectif, en tentant de réhabiliter notamment toutes les caractéristiques physiques du milieu (reméandrage d'une rivière recalibrée par exemple), de retrouver toutes les potentialités initiales du milieu en terme de diversité biologique, de capacité autoépuratrice etc. Plus ambitieuse que la

Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse

Valeur tutélaire

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens technique

Montants que le ministère chargé de l'environnement recommande d'utiliser en routine afin de chiffrer la valeur de services environnementaux non marchands rendus par les milieux aquatiques, au titre des bénéfices de préservation ou de restauration des milieux aquatiques ou des dommages liés à leur dégradation.

Source
d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse