Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 25 sur un total de 32

Désertification

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Diminution ou disparition des terres due à l'érosion des sols par le vent ou par l'eau.

Source
d'après Ademe

Risque naturel

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Menace qu'un événement intempestif dangereux dû à un phénomène naturel, appelé aléa, ait des effets dommageables, imprévus ou mal prévenus, sur les aménagements, les ouvrages et les personnes, les enjeux, plus ou moins graves, voire catastrophiques, selon leur vulnérabilité. Un risque naturel est donc la confrontation entre un aléa d'origine naturelle et des enjeux humains, économiques ou environnementaux.

Source
d'après DREAL Pays-de-la-Loire

Sécheresse

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Etat du sol ou d'un environnement résultant d'un manque de pluie. Elle survient généralement lorsque la quantité de pluie est nettement inférieure aux normales saisonnières, et cela sur une assez longue période.

Source
d'après OIEau

Zone à risque

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Zone du territoire exposée ou qui pourrait être exposée à des aléas ou événements potentiellement dangereux (inondation, pollution, catastrophe naturelle, accident industriel) et où des enjeux humains, économiques ou environnementaux sont en présence.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement

Sécheresse météorologique

Mis à jour le 08/10/2021
Définition
Sens commun

Type de sécheresse correspondant à un déficit prononcé et prolongé de précipitations.

Source
d'après Météo France

Sécheresse du sol

Mis à jour le 08/10/2021
Définition
Sens commun

Type de sécheresse caractérisé par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation.

Source
d'après Météo France
Sens technique

La sécheresse du sol impacte directement la production agricole. Elle résulte d’un manque d’eau disponible dans le sol pour les plantes, ce qui impacte toute la production végétale, et indirectement la production animale. La sécheresse édaphique (c'est à dire du sol) est estimée à partir des termes du bilan hydrique (précipitation, évaporation et évapotranspiration) et de la Réserve Utile des sols (RU).

Source
d'après INRAe

Sécheresse hydrologique

Mis à jour le 08/10/2021
Définition
Sens commun

La sécheresse hydrologique se produit quand les réserves en eau des nappes, des cours d’eau et des lacs descendent en dessous de la moyenne et qui montrent des niveaux anormalement bas. Elle peut être la conséquence d’une sécheresse météorologique en automne et en hiver particulièrement longue et intense, mais aussi celle d’une surexploitation des ressources en eau.

Source
d'après Météo France, et Ministère chargé de l'Agriculture
Sens technique

Déficit de débit des cours d’eau, des niveaux bas des nappes ou des retenues, sur une période ou une année pendant laquelle les débits sont très inférieurs à la moyenne. Une attention est portée sur la fréquence et la durée des périodes d’assec (sans écoulement), l’intermittence des cours d’eau. La sécheresse hydrologique peut se caractériser par ses conséquences sur l’eau comme un milieu de vie et comme ressource : les écosystèmes aquatiques sont impactés par les sécheresses ; des pénuries d’eau peuvent affecter la vie économique. Les conséquences écologiques et économiques de la sécheresse hydrologique peuvent être aggravées par les rejets d’eaux usées, en raison d'une moindre dilution des flux polluants.

Source
d'après INRAe

Canicule

Mis à jour le 27/11/2019
Définition
Sens commun

Épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période d'au moins 3 jours consécutifs.

Source
d'après MétéoFrance

Mesures naturelles de rétention d’eau (MNRE)

Mis à jour le 14/09/2020
Définition
Sens commun

Les MNRE sont des modifications directes des écosystèmes, ou des changements et adaptations de pratiques ayant pour effet d’augmenter la rétention d’eau dans un bassin versant en améliorant et restaurant la capacité de rétention d’eau des sols, des écosystèmes aquatiques et des aquifères. Les mesures sont mobilisables de manière combinée dans un bassin versant, et peuvent contribuer simultanément à de nombreux objectifs :

-Prévenir les risques d’inondation ;

-Réduire les déficits quantitatifs ;

-Contribuer à améliorer la qualité des eaux ;

-Restaurer des habitats aquatiques et humides ;

-Modifier les pratiques agricoles et sylvicoles.

Elles constituent pour un certain nombre d'entre elles des solutions fondées sur la nature (SfN).

Source
d'après OFB, OIEau

Solutions fondées sur la nature (SfN)

Mis à jour le 21/09/2020
Définition
Sens commun

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) sont les actions qui s’appuient sur les écosystèmes afin de relever les défis globaux comme la lutte contre les changements climatiques, la gestion des risques naturels (inondations, sécheresse, submersion marine), la santé, l’accès à l’eau, la sécurité alimentaire…

Les SfN visent à protéger, restaurer et gérer de manière durable les écosystèmes : la préservation des forêts, les rivières en bon état, la restauration et  le fonctionnement des zones humides, tout concourt à agir au plus près du terrain (actions locales pour un objectif global). Il est impératif que la société adopte une combinaison de solutions inspirées par la  nature, dérivées de la nature et fondées sur la nature : Il s'agit bien d'intérêt mutuel. La nature y gagne, et les territoires qui prennent ainsi soin des cycles naturels, du bon état des milieux ont aussi tout à y gagner.

En effet, des écosystèmes sains, résilients, fonctionnels et diversifiés fournissent de nombreux services écosystémiques et permettent donc le développement de solutions au bénéfice de nos sociétés et de la biodiversité, dans le cadre des changements globaux.

Source
d'après UICN, FNE

Aléa

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens commun

Nature, occurrence, intensité et durée d'un phénomène menaçant.

Source
d'après SOeS

Vulnérabilité

Mis à jour le 11/03/2019
Définition
Sens technique

Fragilité ou susceptibilité face à un aléa donné ou une pression donnée.

Source
d'après SOeS

Débit de crise (DCR)

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens technique

Valeur de débit d'étiage au-dessous de laquelle l'alimentation en eau potable pour les besoins indispensables à la vie humaine et animale, ainsi que la survie des espèces présentes dans le milieu sont mises en péril. À ce niveau d'étiage, toutes les mesures possibles de restriction des consommations et des

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Etiage

Mis à jour le 27/10/2021
Définition
Sens commun

Période de plus basses eaux des cours d'eau et des nappes souterraines (généralement l'été pour les régimes pluviaux).

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB
Sens technique

Débit exceptionnellement faible d'un cours d'eau, ou exacerbation de ses basses eaux (parfois assimilé aux basses eaux saisonnières). L'étiage est ainsi considéré comme une période limitée dans l'année où les débits passent en dessous d'une valeur seuil, propre à chaque cours d'eau et calculée statistiquement.

Source
d'après AFB

Plan d'alerte

Mis à jour le 11/03/2019
Définition
Sens commun

Document prévu pour répondre le plus rapidement et le plus efficacement à un danger lié à l'eau (pollution accidentelle, crue, sécheresse,...). Le plan d'alerte est sous la responsabilité du Préfet.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Risque

Mis à jour le 11/03/2019
Définition
Sens technique

Mesure des effets d'un aléa sur un territoire. L'importance d'un risque dépend donc de l'aléa mais aussi des enjeux exposés (populations, biens et environnement) et de leur vulnérabilité. Il n'y a pas de risque lorsque le territoire exposé à un aléa est dépourvu d'enjeux humains, matériels et environnementaux.

Source
d'après SOeS

Déficit hydrique

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens technique

Différence cumulée entre l'évapotranspiration potentielle (évaporation du sol et transpiration de la végétation) et les précipitations pendant une période où ces dernières sont inférieures à la première.

Source
d'après Conseil régional de Poitou-Charentes

Amphibien

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Animal vertébré qui a la particularité de commencer sa vie dans l'eau. A la naissance, un amphibien respire par ses branchies, comme un poisson. Devenu adulte, il est désormais doté de poumons par lesquels il peut respirer l'air librement, mais il continue d'absorber l'essentiel de l'oxygène dont il a besoin par la peau.

Source
d'après OAFS

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE)

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Document cadre élaboré dans chaque région métropolitaine, par le Conseil régional et le préfet de région, en association avec les acteurs locaux concernés, déclinant localement la TVB. Le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) a pour objectif d'identifier les réservoirs de biodiversité et les corridors écologiques qui les relient. Il comprend un plan d'actions permettant de préserver et de remettre en bon état les continuités écologiques identifiées tout en prenant en compte les enjeux d'aménagement du…

Source
d’après OIEau

Insecte aquatique

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Animal invertébré articulé qui a la particularité de respirer par des trachées. Certains insectes sont devenus aquatiques (ils représentent 3 % des insectes) mais ont conservé cette respiration aérienne.

Source
d'après INRA

Mammifère aquatique

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens commun

Ensemble d'animaux vertébrés aquatiques qui ont la particularité d'être vivipares : la femelle laisse grossir dans son ventre le ou les petits qui en sortiront vivants. Les différents mammifères marins qui peuplent les océans (les cétacés), ainsi que diverses espèces d'eau douce, comme la loutre européenne, sont des mammifères aquatiques. Leur mode de fonctionnement dépend de l'écosystème aquatique dans lequel ils évoluent.

Source
d’après Agence de l'eau Loire-Bretagne

Fragmentation des cours d'eau

Mis à jour le 10/10/2019
Définition
Sens technique

Morcellement d'un cours d'eau en plusieurs fragments, dû à des obstacles naturels ou artificiels (tels que des barrages, des seuils, des digues, etc.), qui peut entraîner une rupture de la continuité écologique et empêcher la libre circulation des espèces ou le bon déroulement du transport des sédiments.

Source
d’après AFB et OIEau

Arasement d’ouvrage

Mis à jour le 27/07/2020
Définition
Sens commun

Action de démanteler et détruire un obstacle à la continuité écologique (biologique et sédimentaire) d’un cours d’eau. Par exemple un seuil ou un barrage, édifié sur les cours d’eau.

Source
d'après Jura Natura Services