Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 19 sur un total de 19

Odonate

Mis à jour le 15/04/2019
Définition
Sens commun

Insecte à métamorphoses incomplètes, à larve aquatique, tel que les libellules et les demoiselles.

Source
d'après dictionnaire Larousse
Sens technique

Ordre d'Insectes hémimétaboles, terrestres à l'état adulte, aquatiques à l'état larvaire, connus sous le nom de Libellules ou Demoiselles, et dont les adultes sont caractérisés par une tête large et mobile, portant des yeux composés très développés, des antennes très courtes et filiformes, un appareil buccal de type broyeur, par des pattes petites et faibles servant surtout à la préhension des proies, par des ailes très grandes, membraneuses, hyalines ou colorées, présentant un réseau serré de petites nervures et qui, au repos, sont maintenues verticales ou obliques en arrière (Zygoptères) ou disposées plus ou moins horizontalement (Anisoptères)

Source
d'après CNRTL

Base de Données sur la CARtographie THématique des AGences de l'Eau (BD Carthage)

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Ensemble des couches géographiques présentant, pour le territoire Français, les objets hydrographiques. Cela inclut le découpage du territoire en zones hydrographiques (bassins versants), ainsi que les cours d'eau et plans d'eau, et la codification de ces objets. La BD Carthage (Base de Données sur la CARtographie THématique des AGences de l'Eau) a été élaborée par l'IGN, les Agences de l…

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement.

Biotope

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Espace caractérisé par des facteurs climatiques, géographiques, physiques, morphologiques et géologiques,... en équilibre constant ou cyclique et occupé par des organismes qui vivent en association spécifique (biocénose). C'est la composante non vivante (abiotique) de l'écosystème.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Altitude

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Elévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. L'altitude est aussi une grandeur qui exprime un écart entre un point donné et un niveau moyen. Sur terre, ce niveau est le plus souvent le niveau de la mer (ou « niveau zéro »). Plus précisément, l'altitude du plan d'eau est notée à la cote moyenne pour les plans d'eau naturels et à la
Source
d'après AFB

Mélange d'eau

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Mélange se produisant dans les plans d'eau. Ces derniers se distinguent en fonction de leurs caractéristiques de mélange des eaux. Il existe ainsi : les plans d'eau dimictiques (qui basculent deux fois par an, avec stratification thermique directe en saison chaude et une stratification inverse lorsque le lac gèle), les plans d'eau méromictiques (caractérisés par une stratification stable de leurs eaux profondes), les plans d'eau monomictiques (qui ne basculent qu'une fois par an et sont divisibles en 2 catégories : les lacs monomictiques chauds - dont la température de l'eau en…
Source
d'après AFB

Cote moyenne

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Altitude moyenne habituelle de la ligne d'eau d'un plan d'eau naturel. La cote moyenne est calculée à partir de mesures régulières de l'altitude de la ligne d'eau du plan d'eau à l'aide d'une échelle elle-même indexée sur le nivellement géographique en vigueur ou tout autre moyen technique (sonde, ou autre) et sur une période donnée (année civile, ou autre). A défaut de mesures régulières, en particulier pour les plus…
Source
d'après AFB

Cote normale d'exploitation

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Altitude de la ligne d'eau d'un plan d'eau artificiel dans les conditions normales d'utilisation de l'ouvrage qui génère et régule ce plan d'eau (généralement un barrage). La cote normale d'exploitation est définie par le maître d'ouvrage au regard de la réglementation en vigueur, en particulier pour garantir la sécurité de l'ouvrage, mais également en considérant les usages du plan d'eau. On utilise aussi le terme «
Source
d'après AFB

Marnage

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Variation du niveau de l'eau en fonction des périodes de crue ou d'étiage dans un plan d'eau, ou en fonction du niveau de pleine mer et du niveau de basse mer. Il se mesure en mètres entre deux dates.

Source
d'après AFB

Plan d'eau

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Plan d'eau situé dans une dépression naturelle où la durée de séjour des eaux et la profondeur sont suffisantes pour définir une zone pélagique et où s'établit, du printemps à l'automne, une stratification thermique stable.

Source
d'après AFB
Sens technique

Etendue d'eau douce continentale de surface, libre stagnante, d'origine naturelle ou anthropique, de profondeur variable. Il peut posséder des caractéristiques de stratification thermique. Le terme « plan d'eau » recouvre un certain nombre de situations communément appelées lacs, retenues, étangs, gravières, carrières ou marais. Les définitions rattachées à ces différentes situations sont nombreuses et font souvent référence à des usages.

Source
d'après AFB

Statut piscicole

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Statut associé à l'eau d'un plan d'eau, déterminant la réglementation à laquelle le plan d'eau est soumis pour son exploitation : eaux libres, ou eaux closes.
Source
d'après AFB

Vidange de plan d'eau

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Ensemble des opérations consistant à vider un barrage réservoir et plan d'eau pour des motifs divers (entretien, visite d'ouvrage, réglementaire,...). Compte tenu de ces impacts sur les milieux aquatiques, la vidange fait l'objet d'un arrêté préfectoral d'

Source
d'après AFB

Assainissement pluvial de surface imperméabilisée

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens technique

Ensemble des techniques et installations consistant à maîtriser le débit et l'écoulement des eaux pluviales et de ruissellement par rétention ou infiltration, ou à assurer la collecte, le stockage éventuel et, si nécessaire, le traitement des eaux pluviales et de ruissellement lorsque la pollution qu'elles apportent au milieu aquatique risque de nuire gravement à l'efficacité des dispositifs d'assainissement. En effet, les eaux de pluie, en ruisselant sur les surfaces imperméabilisées (toits, chaussées, aires de stockage, etc. ), peuvent entraîner des matières polluantes (matières organiques, métaux lourds, hydrocarbures, etc.).

Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse

Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme (SDAU)

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens technique

Document de planification à valeur réglementaire fixant pour une agglomération des orientations fondamentales et harmonisant les programmes de l'Etat ainsi que ceux des collectivités locales et des établissements et services publics. Le Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme (SDAU) constitue ainsi un cadre de cohérence pour les actions en matière d'extension de l'urbanisation et de la restructuration des espaces urbanisés. Dans le code de l'urbanisme, l'expression "le Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme" a été remplacé par l'expression « Schéma directeur ».

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Plan Local d'Urbanisme (PLU)

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens technique

Document d'urbanisme communal créé par la loi SRU du 13 décembre 2000, remplaçant le plan d'occupation des sols, le plan local d'urbanisme (PLU) fixe les règles de l'utilisation des sols. Il peut de plus contenir les projets d'urbanisme opérationnel tels que l'aménagement de quartiers existants ou nouveaux, d'espaces publics ou d'entrées de villes, etc. Les PLU doivent être compatibles ou rendus compatibles, dans un délai de trois ans, avec les orientations fondamentales d'une gestion équilibrée de la ressource en eau et les objectifs de qualité et de quantité des eaux définis par les schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (

Source
d'après Ifremer