Rechercher un terme


Affichage des termes 1 à 25 sur un total de 54

Biomarqueur

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Paramètre biologique mesurable, indicateur d'un processus biologique et pouvant mettre en évidence l'exposition ou les effets d'un contaminant. Les biomarqueurs sont utilisés pour établir des diagnostics environnementaux ou sanitaires.

Source
d'après IRSTEA

Bassin de pollution

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Bassin d'orage destiné à retenir la pollution des premières eaux lors d'épisodes de fortes pluies.

Source
d'après FNDAE

Convention d'Oslo

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Convention internationale signée en 1972, visant la prévention de la pollution marine par les opérations d'immersions de déchets en mer effectuées par les navires et les aéronefs. La Commission d'Oslo était chargée d'administrer la Convention d'Oslo ; à partir de 1992, elle est réunie avec la Commission de Paris sous une même

Source
d'après Commission OSPAR

Convention de Londres

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Convention internationale signée en 1972 et entrée en vigueur en 1975, visant la prévention de la pollution des mers résultant de l'immersion de déchets.

Source
d'après Ministère chargé de l'agriculture

Fertilisation

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens commun

Apport de matières (engrais) visant à maintenir ou à augmenter la fertilité d'un sol.

Source
d'après OIEau
Sens technique

Ensemble des techniques concernant l'apport de matières destinées à maintenir ou à augmenter la fertilité d'un sol. On distingue habituellement les amendements, minéraux basiques et organiques, qui exercent une action sur les propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol, et les engrais, destinés à améliorer l'alimentation des cultures et renfermant des éléments nutritifs majeurs (azote, phosphore, potassium), secondaires (soufre, magnésium, calcium et sodium) et mineurs (ou micro- ou oligoéléments).

Source
d'après Encyclopaedia universalis

Vulnérabilité de nappe

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Risque d'infiltration de polluants issus de la surface, à travers le sol et la zone non-saturée. La vulnérabilité des nappes est intrinsèque : elle dépend du contexte topographique (pente du terrain), pédologique (perméabilité), géologique (perméabilité, épaisseur). Une nappe captive, recouverte par une formation peu perméable (souvent des argiles) est peu vulnérable en comparaison d'une nappe libre.

Source
D'après BRGM

Algue verte

Mis à jour le 27/02/2019
Définition
Sens commun

Végétal chlorophyllien aquatique ou des lieux humides, n'ayant ni feuilles, ni racines, ni vaisseaux, ni fleurs, ni graines, dont les principaux pigments photosynthétiques sont les chlorophylles a et b. Comme leur nom l'indique, elles sont généralement de couleur verte.

Source
d’après dictionnaire Larousse
Sens technique

Phylum d’algues dont le pigment majeur parfois exclusif est la chlorophylle β, associée au carotène et à la xanthophylle. Leurs seuls organes reproducteurs sont des sporocystes et des gamétocystes. Leur plastes élaborent de l’amidon comme chez les Phanérogames. Il comprend trois classes : les Chlorophycées, les Zygophycées et les Charophycées.

Source
d'après dictionnaire encyclopédique des sciences de la nature et de la biodiversité

Phosphates

Mis à jour le 25/02/2019
Définition
Sens commun

Sels ou ester de l'acide phosphorique.

Source
d'après dictionnaire Larousse
Sens technique

Minéraux qui sont des sels de l’acide orthophosphorique H3PO4 ; les principaux sont l’apatite qui est un phosphate double de calcium et de fer, la turquoise bleue qui est un phosphate double de cuivre et d’aluminium, la monazite qui est un mélange de phosphates de cérium, lanthane et thorium. Les phosphates constituent des sels minéraux nutritifs essentiels pour les végétaux autotrophes. Leur teneur dans les eaux et les sols constitue de ce fait le facteur déterminant de leur fertilité.

Source
d'après dictionnaire encyclopédique de la diversité biologique et de la conservation de la nature

Principe pollueur-payeur (PPP)

Mis à jour le 26/03/2019
Définition
Sens technique

Principe, instauré dans le Code de l'environnement, selon lequel les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution de l'environnement et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur.

Source
d'après Code de l'Environnement

Zone vulnérable (ZV)

Mis à jour le 18/10/2021
Définition
Sens commun

Partie du territoire où la pollution des eaux par le rejet direct ou indirect de nitrates d’origine agricole et d’autres composés azotés susceptibles de se transformer en nitrates, menace à court terme la qualité des milieux aquatiques et plus particulièrement l’alimentation en eau potable.

Sont désignées comme zones vulnérables les zones où :

  • les eaux douces superficielles et souterraines, notamment celles destinées à l’alimentation en eau potable, ont ou risquent d’avoir une teneur en nitrates supérieure à 50 mg/l ;
  • les eaux des estuaires, les eaux côtières ou marines et les eaux douces superficielles qui ont subi ou montrent une tendance à l’eutrophisation susceptible d’être combattue de manière efficace par une réduction des apports en azote.
Source
d'après Sandre
Sens technique

Au sens de la directive 91/676/CEE du 12 décembre 1991 dite directive «Nitrates», zone désignée comme vulnérable compte tenu notamment des caractéristiques des terres et des eaux ainsi que de l'ensemble des données disponibles sur la concentration en nitrate des eaux. Les zones qui alimentent les eaux sont ainsi définies comme : soit atteintes par la pollution (les eaux souterraines et les eaux douces superficielles, notamment celles servant au

Source
d'après AFB

Groupe régional phytosanitaire

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Groupe de travail instauré sous l'égide du Préfet, dans chaque région, ayant pour objectif de mettre en oeuvre des actions visant à réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires, en s'appuyant sur la démarche préconisée (diagnostic, plan d'action, évaluation) par le Comité d'orientation pour des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement (CORPEN).

Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse

Hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP)

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Groupe de plus de 100 composés organiques différents constitués de plusieurs anneaux de benzène. Certains d'entre eux sont persistants et cancérigènes. Les hydrocarbures aromatiques polycliques, plus connus sous le sigle HAP, sont généralement formés lors de la combustion incomplète de charbon, de pétrole, de gaz, de déchets ou d'autres substances organiques.
Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse

Plan national santé environnement (PNSE)

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Plan national visant à répondre aux interrogations des Français sur les conséquences sanitaires à court et moyen terme de l'exposition à certaines pollutions de leur environnement, le PNSE doit notamment intégrer l'écotoxicologie et de l'écoépidémiologie dans les approches sanitaires classiques. Il concerne l'ensemble de la population et implique de nombreux acteurs : associations de protection…

Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse, Ministère en charge de la santé et Ministère en charge de l'environnement

Polluant émergent

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Substance que l'on trouve dans l'environnement au fur et à mesure de l'amélioration de la surveillance et des techniques analytiques. Les polluants émergents que l'on trouve actuellement sont : les stéroïdes, les médicaments (antibiotiques, hormones), les produits de dégradation de détergents non ioniques, les désinfectants, les phtalates, les retardateurs de flamme, les antioxydants, etc. Ils se caractérisent par leurs effets à long terme sur la santé, comme l'apparition de cancers, en raison de leur accumulation et de leur persistance, même à très faibles doses.
Source
d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse

Convention OSPAR

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Convention, signée en 1992, orientant la coopération internationale sur la protection du milieu marin de l'Atlantique du nord-est. Elle a uni et mis à jour la Convention d'Oslo de 1972 sur les opérations d'immersion de rejets en mer et la Convention de Paris de 1974 sur la pollution marine d'origine tellurique.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement

METOX

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Indice global calculé à partir des concentrations en métaux et métalloïdes, pondérées par des coefficients multiplicateurs en fonction de leur degré de toxicité, selon les normes Afnor T 90-112, T 90-113 et T 90-119 (en
Source
d'après Agence de l'eau Adour-Garonne

Charge brute de pollution organique

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique
Pour une agglomération d'assainissement, somme de la pollution domestique et de la pollution des industries raccordées. Il s'agit de la pollution journalière en période de pointe, par temps sec. Pour un industriel, cette pollution est déterminée par les agences de l'eau sur la base de coefficients, forfaitaires ou mesurés, fonction du type d'activité et du volume de l'activité.

La charge brute de pollution organique est définie, par l'article R2224-6 du Code général des collectivités territoriales, comme le poids d'oxygène correspondant à la demande biochimique en oxygène sur cinq jours (DBO5) calculé sur la base de la charge journalière moyenne de la semaine au cours de laquelle est produite la plus forte charge de substances polluantes dans l'année.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement

Débit seuil d'alerte (DSA)

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Valeur "seuil" de débit qui déclenche les premières mesures de restriction pour certaines activités. Ces mesures sont prises à l'initiative de l'autorité préfectorale, en liaison avec une cellule de crise et conformément à un plan de crise. En dessous de ce seuil, l'une des fonctions (ou activités) est compromise. Pour rétablir partiellement cette fonction, il faut donc en limiter temporairement une autre : prélèvement ou

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Dénitrification

Mis à jour le 08/03/2019
Définition
Sens technique

Réduction des nitrates (NO3-) en azote gazeux (N2) par des bactéries en situation d'anoxie. Un milieu en anoxie est tel que l'oxygène sous sa forme dissoute en est absent. Ce phénomène est différent de la consommation des nitrates par les végétaux.

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Directive Eaux Résiduaires Urbaines (DERU)

Mis à jour le 15/03/2019
Définition
Sens technique

Directive 91/271/CEE du 21 mai 1991, relative au traitement des eaux résiduaires urbaines. Elle concerne la collecte, le traitement et le rejet des eaux résiduaires urbaines ainsi que le traitement et le rejet des eaux usées provenant de certains secteurs industriels. Elle a pour objet de protéger l'environnement contre une détérioration due aux rejets des eaux résiduaires précitées. Pour ce faire, elle définit les obligations des collectivités locales en matière de collecte et d'assainissement des eaux résiduaires urbaines et les modalités et procédures à suivre pour les

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Directive Nitrates

Mis à jour le 26/07/2018
Définition
Sens technique

Directive n° 91/676/CEE du 12 décembre 1991 concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles, dite « Directive Nitrates ». Elle vise à réduire la pollution des eaux provoquée ou induite par les nitrates d'origine agricole, et prévenir toute nouvelle pollution de ce type. Elle comporte : la désignation de zones vulnérables, l'établissement d'un ou plusieurs codes de…

Source
d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB

Fertilisation raisonnée

Mis à jour le 07/03/2019
Définition
Sens technique

Méthode de fertilisation adaptant le dosage des fertilisants aux besoins réels des cultures. Ce mode de fertilisation intègre ainsi des objectifs environnementaux, notamment ceux relatifs à la préservation et à la restauration de la qualité des eaux et des sols. Par exemple pour les nitrates, cela consiste à déterminer avec soin la quantité et les modalités de leur épandage sur une parcelle en prévision des besoins de culture, afin de limiter les risques de pollution des eaux par migration des excédents.

Source
d'après OIEau