Corridor rivulaire


Mis à jour le 26/07/2018
Illustration
Schéma d'un corridor
Définition
Sens technique

Bande de végétation naturelle située le long d'un cours d'eau, et qui se différencie de la matrice environnante, comprenant la berge, la plaine d'inondation et une partie des terrasses alluviales. La présence d'un cours d'eau ou d'un boisement ne suffit pas à en faire des corridors. C'est la fonction de conduction qui les définit. A l'échelle régionale, le corridor rivulaire apparaît comme un ensemble relativement uniforme (cordon boisé). A l'échelle locale, les contraintes sédimentaires et hydrologiques offrent une variabilité de conditions qui se traduit par une mosaïque d'habitats. Le corridor est une zone de transition entre le système aquatique et le système terrestre. De ce fait, la biodiversité y est extrêmement riche : productivité (animale et végétale), hétérogénéité (de la structure de la végétation - herbacée, arbustive, arborescente - diversité des habitats), dynamique (inondation par les crues, capacité de régénération...), connexion (amont-aval, latérale, régionale) sont les mots clés qui définissent le corridor rivulaire.

Source
d'après Ministère chargé de l'écologie
Thématiques associées